Recevez des offres privilèges
et suivez l’actu biennale :

Jan Fabre

Troubleyn

C'est du théâtre comme c'était à espérer et à prévoir

Célestins, Théâtre de Lyon

M
10
J
11
V
12
S
13
D
14
L
15
M
16
M
17
J
18
V
19
S
20
D
21
L
22
M
23
M
24
J
25
V
26
S
27
D
28
L
29
M
30
SEPT.
Jan Fabre
PremiereFrance

Une pièce culte qui dépasse toutes les limites

Attention événement : Jan Fabre reprend cette pièce fondatrice des années 80, une folie de théâtre-danse. Durée : 8 heures non-stop pour 9 performers, et des spectateurs — qui, eux, peuvent entrer et sortir. Culte !

Car cette pièce monstre dépasse toutes les limites. Dans les années 80, Jan Fabre vient des arts plastiques et de la performance. Il apporte son expérience dans le monde du théâtre, et ça c’était nouveau. Le plateau devient alors le lieu de toutes les performances. Il y a du Pina Bausch quand deux performers se regardent et se déshabillent de plus en plus vite. Il y a du Marina Abramović dans ces corps torses nus qui répètent des gestes jusqu’à épuisement. Et surtout du Jan Fabre avec ces performers qui baladent des perruches en laisse pour composer un des tableaux vivants les plus inouïs de l’histoire de la danse et du théâtre. À 23 ans Fabre mettait la danse et le théâtre au bord de la crise de nerf. 2014, c’est toujours de la folie. L.G.

jan-fabre

« J’apportais mon expérience de plasticien dans le monde du théâtre. C’était nouveau ! »

Jan Fabre

Célestins, Théâtre de Lyon

Dates et horaires

  • dim. 21 sept.15:00
  • Durée : 8h environ

Plein tarif

  • 1re série 29€
  • 2ème série 25€
  • 3ème série 16€
  • 4ème série 10€

Tarif réduit

  • 1re série 26€
  • 2ème série 22€
  • 3ème série 13€
  • 4ème série 7€

Abonnement

  • CatégorieA
  • Dans l'abonnement Maison de la Danse

Fabrique du regard

video-conference

Vidéo conférence : La Performance

Un rendez-vous en images et commenté proposé au public pour aborder l'univers de la performance avec un éclairage à la fois historique et esthétique. Présentée par Olivier Chervin, responsable pédagogique et image à la Maison de la Danse.
Le ven 19 sept. à 18h
Entrée libre

Café Danse - CCI, Palais du Commerce
20 place de la Bourse
69002 Lyon

william-forsythe

Conférence sur la Performance

Danses performatives : les décadrages chorégraphiques français des années 1990-2010

Céline Roux, docteure en Histoire de l’art et chercheure indépendante spécialisée dans le champ chorégraphique et les pratiques performatives, évoque les fondements de la danse contemporaine qui, depuis le milieu des années 90, sont questionnés par des artistes imaginant l’art chorégraphique dans une perspective élargie.
Mer 17 sept. de 16h à 18h, entrée libre

Café Danse - CCI, Palais du Commerce
20 place de la Bourse
69002 Lyon

rendez-vous-laurent-goumarre

Rendez-vous avec Jan Fabre

Cette rencontre, animée par Laurent Goumarre, est un moment privilégié durant lequel Jan Fabre nous éclaire sur son travail à travers des extraits vidéo commentés de sa pièce.
Le sam 20 à 14h, entrée libre

Théâtre Les Ateliers
5 Rue Petit David
69002 Lyon

numeridanse.tv

Retrouvez l'ensemble du fond vidéo Jan Fabre de septembre à décembre en accès libre à la vidéothèque de la Maison de la Danse

Pièce pour 9 interprètes — Reprise de 1982 — Durée 8h

Conception : Jan Fabre

Musique : Guy Drieghe — Costumes : Pol Engels — Assistance à la mise en scène : Miet Martens, Renée Copraij — Interprètes : Piet Defrancq, Mélissa Guérin, Carlijn Koppelmans, Lisa May, Giulia Perelli, Merel Severs, Gilles Polet, Pietro Quadrino, Kasper Vandenberghe, Georgios Kotsifakis — Exécution costumes : Katarzyna Mielczarek — Technique : Thomas Vermaercke — Chargé de production : Helmut Van den Meersschaut

Accueil : Célestins, Théâtre de Lyon, Biennale de la danse

Production recréation 2012 : Troubleyn / Jan Fabre. Coproduction DeSingel - Anvers / Belgique, Romaeuropa Festival - Rome / Italie, Impulstanz - International Dance Festival Wien (première mondiale 2012).

Aucun animal ne subit de mauvais traitement au cours du spectacle. Ils sont traités avec le plus grand soin et respect.
Les spectateurs sont libres de sortir de la salle, faire une pause et revenir ensuite.

Photo © Wonge Bergmann - Portrait © DR