Recevez des offres privilèges
et suivez l’actu biennale :

Robyn Orlin & James Carlès

Coupé-décalé

Centre Culturel Charlie Chaplin, Vaulx-en-Velin

M
10
J
11
V
12
S
13
D
14
L
15
M
16
M
17
J
18
V
19
S
20
D
21
L
22
M
23
M
24
J
25
V
26
S
27
D
28
L
29
M
30
SEPT.
James Carlès et Robyn Orlin

Du bling, de la farce, de la frime, de la revanche, c’est le Coupé-décalé

Du bling, de la farce, de la frime, de la revanche, c’est le coupé-décalé. Comment les chorégraphes contemporains prennent-ils en charge les pratiques populaires ?

Une conversation entre Robyn Orlin et James Carlès plus tard, et voici le projet Coupé-décalé. Acte 1 : un solo taillé sur mesure pour James Carlès par la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin. Entre farce lumineuse et blitz-portrait. Acte 2 : au tour de Carlès de mettre en scène 5 danseurs de coupé-décalé, danse née en France dans les clubs africains au début des années 2000. « Couper » comme tricher, arnaquer, « décaler », comme s’enfuir. Pionniers ? Les nouveaux arrivants, les précaires, les sans-papiers qui trouvent là un langage, une consolation, une revanche. Dress code ? Silhouettes sophistiquées de sapeurs, pourvu que ça frime, pourvu que l’étiquette pèse son pesant de marques et de bling. Gestuelle ? Un mélange de rumba congolaise, de hip-hop, de danses caribéennes, avec frappes au sol, roulements de bassins, et jeux de mimes à connotation politique et/ou sexuelle. En 10 ans, la lame de fond a regagné son pays d’origine, rempli les stades, emballé la jeunesse noire, trouvé ses dieux et même ajusté ses versions un peu partout dans le monde. M.F.

james-carles-stephane-gros-nicolai

« Le coupé-décalé peut être considéré comme un mouvement identitaire noir d’un genre nouveau : le lieu de reconnaissance d’un entre-soi différent de celui que j’avais connu dans ma jeunesse. »

James Carlès

Centre Culturel Charlie Chaplin, Vaulx-en-Velin

Dates et horaires

  • mer. 24 sept.20:30
  • Durée : 1h30 environ

Tarifs

  • Plein tarif 16€
  • Tarif réduit 13€

Abonnement

  • CatégorieC

Fabrique du regard

rencontre-bord-de-scène

Rencontre avec Robyn Olrin & James Carlès

Les artistes rejoignent le bord de scène pour rencontrer le public et échanger.
À l'issue de la représentation du mer 24 sept.

Centre Culturel Charlie Chaplin, Vaulx-en-Velin
Place de la Nation
69120 Vaulx-en-Velin

Solo et pièce pour 5 danseurs — Création 2014 — Durée 1h30

ACTE 1 : I am not a sub-culture, rather a gallery of self-portraits with a history walking in circles
(35 min)
Chorégraphe : Robyn Orlin

Interprétation : James Carlès — Conseil vidéo : Pierre Sasso — Conseil costumes : Birgit Nepll — Musique : Marin Marais, Alaitz Eta Maider, Ray Lema, Senene Mingui — Lumière et régie : Arnaud Schulz

ACTE 2 : On va gâter le coin ! (40 min)
Chorégraphe : James Carlès

Interprétation : Gahé Bama, Clément Assemian, Stéphane Mbella, Franck Serikpa, Brissy Akezizi — Vidéo : Charles Rostan — Musique : DJ Arafat, Charles Rostand & James Carlès, Abou Nidal 2 Genève, DJ Leo — Lumière et régie : Arnaud Schulz

Accueil : Centre Culturel Charlie Chaplin / Vaulx-en-Velin, Théâtre Théo Argence / Saint-Priest Biennale de la Danse

Coproduction APCA – Cie James Carlès ; CDC Toulouse/Midi-Pyrénées ; Centre national de la danse ; CNDC Angers ; L’Astrada Marciac dans le cadre du dispositif Résidence-association en Midi-Pyrénées – Production déléguée CDC Toulouse/Midi-Pyrénées APCA - Cie James Carlès est soutenue par la DRAC Midi-Pyrénées, la Ville de Toulouse, le Conseil régional Midi-Pyrénées et le Conseil général de la Haute-Garonne.

Photo © Pierre Ricci - Portrait  © Stéphane Gros-Nicolaï